top of page

Trek du Ladakh au Spiti

Updated: Feb 7

Quelle aventure ! Nous sommes arrivés à Leh un jour plus tôt que prévu, afin de peaufiner notre acclimatation. Comme notre trek débute directement à 4600 m d'altitude, c'est la moindre des choses ! Donc une fois arrivés à Leh, la première chose a été de nous reposer et partir à la découverte des nombreux monastères de la vallée, un peu de culture ne saurait nuire.

Une journée de pistes est nécessaire pour parvenir au point de départ de notre trek. Nous voilà arrivés à notre "camp de base" à Korzok. Après une première nuit un peu difficile à cette altitude (4600m), nous avons entamé notre trek. Ce circuit et son profil sont très différents de ce que l'on rencontre habituellement au Ladakh puisque nous longeons un lac (le Tso Moriri) pendant une journée complète et même une longue journée...Nous passons une deuxième journée dans cette vallée immense sans prendre de dénivelé avant de bifurquer dans l'immense vallée de la Parang Chu. C'est à ça que l'on se rend compte de la démesure des vallées himalayennes puisqu'il nous faut 5 jours de marche pour remonter cette vallée ponctuée par un col sur un glacier qui nous conduit au Spiti. L'isolement est total "ambiance du bout du monde"...Le sentiment d'être loin de tout, l'isolement total et les bons petits plats de Taschi soudent et fédèrent l'équipe, c'est important d'avoir de la solidarité à cette altitude. Malgré la difficulté, nous avons la chance et suffisamment de lucidité pour nous rendre compte que nous sommes en train de vivre des moments uniques, magiques et marquants; de ceux dont on se souvient toute sa vie.

Nous franchissons le col sans trop de difficultés, (à la différence des mules qui nous accompagnent) et basculons dans la vallée du Spiti par des gorges étroites. Les paysages changent radicalement, côté Ladakh des vallées très larges et immenses aux parois abruptes , côté Spiti des vallées très encaissées qui s'ouvrent sur des paysages plus débonnaires. Il nous faudra encore deux jours d'efforts pour parvenir à notre ultime destination: Kibber. Le drenier soir de trek est l'occasion de faire la fête et chanter avec nos amis ladakhis. Nous ne quittons pas les lieux sans aller visiter le splendide et millénaire monastère de Kye et surprise...d'y passer la nuit. Le lendemain, nous reprenons la route et quittons ces hautes vallées qui nous ont comblés au plus haut point. Nous avons tous conscience d'avoir vécu des moments incroyables, magiques et chargés d'émotions, de souffrance et de beautés absolues.

La suite? retour sur Manali et ensuite transfert sur Delhi pour une immersion dans le grand bain indien...

Un grand merci à toute notre équipe locale ( Passang, Taschi, Tensing, Punchok, Sonam et nos muletiers....) sans qui rien ne serait possible et à notre dream team ( Andréa, Johanne, Chouchou, Nanou, Mylène, le doc Mister Guilles, le grimpeur Marc et l'adjudent Jojo)

Et pour finir, un énorme KIKI SOSSO LARGYALO


2023



176 views
bottom of page